Un dimanche avec Awadi

C’est un de ces dimanches où l’on a juste envie de trainer au lit toute la journée, lire un livre ou écouter Billie Holliday (j’ai décidément beaucoup délaissé mon Ben harper ces derniers jours 🙂 )

C’est aussi le dimanche qu’a choisi Awadi pour faire sonner mon téléphone et m’inviter  chaleureusement à passer au studio Sankara pour écouter son prochain album « Ma révolution ». Que voulez-vous ? Le lit, le livre, Billie Holliday c’est doux mais une invit’ comme ça venant de Didier Awadi, ça ne se refuse pas n’est ce pas ? 🙂

En sortant de la voiture, à l’entrée du Studio Sankara, le son tombe déjà dans mes oreilles. Awadi et sa bande sont en pleine répétition pour le concert à venir. Je m’assoie dans un coin et profite. Je tombe juste sur « j’ai pas le temps » qui sera une de mes préférés dans l’album. J’admire en passant le talent et la cohésion des musiciens. Je pense qu’Awadi a la chance d’avoir une des meilleure backing band du Sénégal. (Pensées de chat: ah la guitare de Moustapha !)

Nous voilà donc dans le studio. Quelques portraits de résistants africains se sont ajoutés à ceux qui étaient déjà là.Awadi et ses révolutions!!

« Oui encore et toujours! On ne sort pas de ça!  dit-il avec un grand sourire. Et je crois que c’est le meilleur travail que j’ai fait ces dix (10) dernières années : en terme de qualité de musique, de textes. Franchement je suis fier de cet album; Je l’ai travaillé avec mes tripes, avec beaucoup de passion et beaucoup de coeur. »

awdMeilleur que « Présidents d’Afrique » ?

«  Président d’Afrique pour moi ce n’est pas un album, c’est un concept… »

Pour revenir à l’album « Ma révolution « , on note un nouveaux  côté un peu « gangsta »

Des gros (jeux de) mots qui ne ressemblent pas à Awadi.

« C’est juste un feeling confie t-il, je suis fatigué de faire des concessions… »

Dans l’album on retrouve des invités comme  Wyclef, Viviane, T-Bass le bassiste du groupe, ou encore Duggy T, son compère de PBS. L’artiste s’arrête cependant longuement sur un invité spécial qui est Issa Sanougou ancien chanteur ivoirien devenu SDF à Ouaga.

« Je l’ai rencontré pendant que j’étais en train de diner avec des amis. Quand je l’ai entendu chanter je leur ai dit qu’il fallait absolument le produire! En plus, son histoire m’a touché. Il la raconte dans la chanson TEKERE. C’était un grand chanteur et sa vie a basculé d’un coup, mais il est incroyable.»

IL y a aussi de l’émotion cachée derrière l’éternel sourire de l’artiste (Pensées de chat: Avez vous remarquez que Didier Awadi souriait constamment?) quand il parle de la chanson « Jamm ci Casamance »  ( La paix en Casamance) sur musique de Emma des Touré Kunda.

Je découvre qu’Awadi a vécu en Casamance avec son défunt père à l’époque professeur. « C’est chez moi, il y a des écoles qui portent le nom de mon père là bas. c’est un endroit magnifique avec des gens extraordinaires. Il faut que la paix y revienne»

Je découvre aussi son amour inconditionnel pour le ASSIKO. « Il ya une chanson Assiko dans chacun de mes albums.« 

(Pensées de chat: Ah oui maintenant qu’il le dit…)

© crédit photo Damien Langry

Ensuite il nous raconte « Pourquoi il y croit ». Révolution « encore et toujours » certes, « mais c’est vrai que beaucoup de gens ne comprennent pas pourquoi j’y crois et que j’insiste« .
Écoutez la chanson, elle résume tout 😉

On ne peut pas finir sans parler de l’industrie de la musique en Afrique. Didier Awadi est rappeur/compositeur, mais aujourd’hui il est surtout producteur, à la tête d’un important studio.

« La musique africaine doit se réfléchir autrement. Comment vendre notre musique?  Qu’est ce qu’on apporte de plus à notre carrière ? Comment on va définir nos shows? Maintenant c’est de ça qu’il s’agit. Aujourd’hui c’est de la musique vivante avec des concepts forts qui va se vendre ».

Aujourd’hui il faut vendre la musique différemment. Avant on faisait un beau CD on se contentait de le vendre. Aujourd’hui ce n’est pas le CD que tu vends mais un concept, une expérience. Les personnes qui viennent te voir doivent acheter un moment, donc il faut que ce moment soit fort et unique. Après que les gens repartent avec un souvenir de ce moment: un Cd, un DVd qui va faire le link…

« Il faut que ce moment soit fort et unique »  c’est donc nous promet Awadi avec la tournée « Ma révolution » dans le pays. Retrouvez toutes les dates dans notre agenda . « The revolution will not be televised » but this revolution will be agendakarised ! 🙂

Miaou !

Article écrit en 2012.