Parce que c’est Joe Ouakam…

Du monde, et du beau monde ! C’est ce que nous avons eu ce soir au vernissage d’Issa Samb Alias Joe Ouakam au Raw Material Company.
Arrivée 30 minutes avant, pour avoir le temps de bien découvrir l’expo avant que notre centre préféré ne soit envahi par tous ces amoureux de culture assoiffés de vernissages :-).

Trouver Ndary LO tranquillement assis en face d’un « cadavre » et d’un écran,  » en train de  savourer  » la projection d’un film qu’il trouve « absolument génial » (nous ne dévoilerons pas tout faites y donc un tour!. )

Rencontrer Oumou Sy au détour de la salle, qui nous raconte l’histoire de cette tête d’animal qui était dans « Touki Bouki ». Elle raconte aussi son histoire avec Monsieur Joe Ouakam.« La reine des gueux, c’est comme ça qu’il m’appelle. Nous allions souvent ensemble, donner des habits à des gens qui vivent dans la rue…. »

Voir arriver discrètement Messieurs Gerard Senac et  Maoro Petroni d’EIFFAGE, éternels supporters de la culture….

Jusque-là la salle nous appartient encore, nous pouvons observer de très près, essayer de comprendre cette installation, ou encore de lire ces extraits suspendus à des fils. L’on peut encore voir le tas de feuilles mortes là, sous ces objets suspendus,  s’approcher de ces deux poupées sur des chaises jumelles… avant que tout cela ne disparaisse avec le rush des jambes, des pieds, des vas et viens, des rires des accolades, des retrouvailles… le partage, c’est aussi ce que j’aime dans les vernissages.

J’ai aimé ce rush. Toute la culture est arrivée! La photo, la peinture, le cinéma, la musique, les arts visuels, les blogs… Ils étaient tous là ; mais je soupçonne bien que ce n’est pas un hasard il faut être Issa Samb et Koyo Kouoh pour déplacer tout ce petit monde. « Cela fait longtemps que je travaille avec Issa,c’est comme un papa pour moi » confie notre belle dame de la culture. Un duo gagnant à tous les coups !

20H…Je m’éclipse, après avoir vu l’expo et pris ma dose de bain culturel. « Tu ne l’attends pas ? » dit M. Je souris : « Je pense qu’il ne viendra pas ». Elle sourit aussi « Y a des chances, oui » Voilà ce qui est génial avec Joe Ouakam. Tout Dakar se rue à son expo, tout en sachant qu’il y a des chances qu’il ne vienne pas ; mais ça c’est tout à fait naturel, c’est Joe Ouakam ! Et c’est comme ça que nous l’aimons notre papa Joe !

Pour la petite histoire, il est bel est bien venu au final, pour le grand bonheur de tous !!!!! 🙂

Faites un tour au Raw Material Company les œuvres vous y attendent encore une fois, prêtes à vous raconter leurs histoires. Et puis sait-on jamais, peut être que vous le trouverez assis là dans un coin, la pipe à la bouche, un jour ordinaire, sans vernissage prêt à vous les conter lui-même (ou à vous observer en silence:) )

Miaou!
Article écrit en 2013.