Le kit de survie Biennale 2018

Les amis,

Comme vous le savez, c’est le rush. Pour la biennale, cette année, j’organise un projet off et il m’est très difficile de trouver le temps en ce moment pour écrire (vous savez où est ce que je peux en acheter, du temps ?). Mais vos questions à propos de la Biennale  continuent de tomber dans mon mail et mon téléphone. Je vais lever la tête une seconde et vous faire un “kit” très résumé, avec juste l’information pratique et essentielle . Quand le calme sera revenu, je le mettrai à jour, (et vous n’échapperez pas à mes commentaires et mon lyrisme intarissables que je ne peux pas déployer aujourd’hui 🙂

Dakar va connaître un mois de bouillonnement artistique. La Biennale se déroulera du 3 Mai au 2 juin 2018. Le thème de cette année «L’heure Rouge »

1- Doublez votre stock de vitamines, poudre de moringha, jus de ditakh, ainsi que tout le reste (gardez-m’en un peu aussi). Ce sera un mois marathon pour ceux qui souhaitent vraiment vivre la biennale, voir les choses – parce qu’il y en beaucoup, de choses à voir.

Quant à ceux qui ne s’intéressent aux expos que pour prendre des selfies à la biennale et les afficher sur les réseaux sociaux, comme dit l’ami Hamidou Anne, on vous voit  !

2-N’OUBLIEZ PAS D’EMMENER LES ENFANTS VOIR LES EXPOS !!!  (heu…pardon pourquoi je crie ? peut-être parce que c’est important et que cela me tient à cœur) Je répète : n’oubliez pas d’emmener les enfants. Semez des graines de culture, le pays en a besoin.

3-Le programme. Ah le programme ! tout un programme ! (okay elle était trop facile celle là)

Il  est disponible en téléchargement ici (heu…oui,  ça ne marche pas tout le temps)  et en image sur la page facebook de la biennale, ici.  Vous pouvez aussi l’avoir en version papier (en fait, c’est le plus pratique ; et après utilisation, il peut servir de déco si vous aimez le rouge ! ). Vous pouvez en avoir à l’ancien palais de justice (une équipe-qui-semble-ne-pas-avoir-dormi-depuis-quelques-jours-mais-qui-reste-courtoise-et-disponible est installée sous les tentes blanches) , au Bureau de la biennale (avenue Albert Sarraut) et dans toutes les expos IN en général (les off n’en n’ont pas beaucoup.

4-Pour accéder aux différents évènements du IN ainsi qu’aux inaugurations et vernissages, vous devez disposer d’un badge. Pour cela, vous devez faire une demande d’accréditation ici (heu… non pas seulement pour les journalistes, mais tout le peuple).

5-Il n’y aura pas que des expos, il y a aussi des rencontres et échanges avec des intellectuels comme Souleymane Bachir Diagne (pause: moment de recueillement quand on dit le nom du grand maître, c’est la tradition par ici) Mamadou Diouf, Felwine Sarr, Manthia Diawara, Marina Garcès: (programme détaillé ici) et de la musique (programme détaillé ici). En résumé, il y en aura pour tous les goûts.

Voilà pour les infos pratiques.

Venons-en maintenant aux “A voir absolument”:

Dans les IN : Il n’y aura pas beaucoup d’expos In dans le programme. En toute sincérité, elles sont toutes à voir.

  • L’expo internationale : ”une nouvelle humanité”. Elle accueille 75 artistes de 33 pays, dont  les Sénégalais : Félicité Codio Segnan, Ibrahima Kébé, Amadou Kane Sy , Cheikh Ndiaye, Alune, Badara Sarr. Elle se passe dans l’ancien palais de justice. Avec une rétrospective Ndary LO
  • Mon super Kilomètre  (Le 6 mai à 16 heures : Mon super kilomètre sur le canal de la Gueule Tapée)
  • Inauguration de la Maison Musée Ousmane SOW le 5 mai 2018 matin à 11 heures à Yoff  (sur Invitation). C’est encore le moment de chercher des amis, ou amis d’amis suffisamment connectés et connus pour recevoir des invitations.
  • Exposition pavillon nationaux (Rwanda, Tunisie, Sénégal) au Musée des civilisations noires
  • Mémoire Sonore de Laetitia Kozlova, au Musée Léopold Senghor
  • Le bois céleste à la galerie Le manège
  • Expositions des commissaires invités au Musée de l’IFAN

 

LES OFF

(Edit : Les off ajoutés sont en début de liste pour que vous les puissiez les trouver plus facilement)

Il y en a des tonnes. J’avoue ne pas encore avoir eu le temps de les parcourir encore. En attendant,  je vous parle des off dont je suis au courant et qui sont à voir. Vous avez de la chance, je ne vais ma me fendre de long textes explicatifs de passionnée (MAIS ne criez pas votre joie, je reviendrai).

–Mise à jour du 6 Mai 2018

  • The Matter projet pluridisciplinaire 8 expo + 2 restitution de résidences artistiques : Immeuble Grey, petite corniche des Almadies., du 5 au 20 Mai. Vernissage 6 Mai avec soirée DJ
  • Dakarmorphose par Afrikaada : Du 5 au 15 Mai à Rue Raffenel, Dakar, Sénégal x Sandiniery. (DAKARMORPHOSE consiste en une restitution spatiale, historique et culturelle des 12 Penc de Dakar. L’exposition, qui se tiendra dans le penc de Mbott, amène le visiteur à retracer la genèse des Penc dans la ville de Dakar qui s’est métamorphosée au fil du temps)
  • Expo « sans titre- untitled » à la Galerie Atiss, route de la corniche Ouest prolongée. (Expo collective présentée par Aissa Dione avec entre autre le talentueux Malick Welli ) 
  • Back to the future de Gabriel Dia à la boite à idée Mermoz 1ère porte
  • Tresser les liens. Réflexion entre le design et les tresse au Show Room de Ousmane Mbaye, corniche ouest/ soumbédione
  • Au parc de Hann (pour compléter  vos promenades du week end ) 2 expos collectives, une au bois sacré du parc  et une deuxième au coin des art.
  • L’expo de Gorée Regard sur cours à Gorée (Souvenir de Ndary Lo, Expo collective)
  • Le Off de SUnunatal : Rue 2 angle Lamine Barry Médina: Expo photo (parce que c’est beau des passionnés qui se retrouvent  pour des randonnée des photos et qui deviennent un collectif )
  • Creative Hustle : Workshop avec créateurs britaniques  et sénégalais : au British Council le 10 Mai
  • Hommage à SOuleymane Keita : Galerie Kembury 
  • Architecture en terre d’aujourd’hui : Collège d’architecture de Dakar
  • YaatalArt : Street art, peinture murale performance. Médina, rue 25 X 2 Bis. Vernissage le 11 Mai à 16H (parce qu’il faut aller là où les choses se font sans rien, là ou les vernissages sont agrémentés de « gerte caaf » et « café Touba, parce qu’il faut aller vers le « vrai » Sénégal, et parce que c’est la Médina, le quartier de tous les possibles, le quartier poème. Vive chez moi !!!)

— Fin mise à jour du 6 Mai 2018

  •  Voix Publiques Poésie urbaine, du 3 au 10 Mai  sicap liberte 2 à côté de Ker Thiossane à partir du 4 Mai de 14h à 18H, et aussi dans les bus de la Biennale. ( L’obsédée TEXTuelle que je suis ne peut qu’être TRÈS enthousiasmée par ce projet qui amène la poésie dans la rue. Alors on se retrouve à l’association des obsédés TEXTuels anonymes pour partir en groupe? 😉  Je finirai par la créer un jour cette assos).
  • Le OFF du RAW : Expo, conférences, performances… Le 5 Mai à 17H.
  • I be Lady O : Projet Mix media au Point E. Projet féministe, mené par Fatou Kandé Senghor. (Il célèbre nos héroïnes d’histoire dont on a oublié de nous parler à l’école, ou que l’histoire a oublié de célébrer. Rien que pour cela, ça vaut le détour. Amandla ! heu…non ? ça fait un peu trop Amandla ? Ok on se calme…)
  • Arborescence de Johanna Bramble, dimanche 6 Mai à partir de 17h00.: plusieurs endroits. Voir dans le guide du Off au Numéro 200. ( Vous serez probablement pris dans les filets de Johanna . Ses tissages sont toujours magnifiques. Faites-moi confiance, allez voir).
  • Projection film de Wasis Diop sur Joe Ouakam, le 7 mai à l’Institut français à 21 heures au Bideew, entrée gratuite (Quand Wasis, parle de Joe Ouakam… que dire, ça ne se rate pas)
  • BRIDGE à Villa Rouge (en paralèlle à celle du Musée de la photo de Saint Louis. Adresse Fann-Hock, première rue à gauche après l’Hôtel Le Djoloff) à partir du 05 mai avec les photos de ALUN B
  • Afropunk the take over Dakar : 2 au 6 mai à Sokhamon (Attention c’est en soirée ! ) (Si vous êtes funky, punk, fou, créatif, urbain, bizarre…tous ces mots que j’entends quand on parle d’afropunk ici, ceci est THE event pour vous. Moi je me contente de noter la présence de Keziah Jones le samedi 5 – après ça rien n’existe – . Je prépare aussi ma voix pour chanter “rythme is love”,  à vos tympans !
  • Dénouées: Expo collective – 15 artistes plasticiennes sorties de leur zone de confort.  Musée de la femme Henriette Bathily – Place du souvenir- Vernissage 5 Mai (Parce qu’elles le valent bien)
  • Quelle humanité pour demain avec Le berger de l’île de Ngor : Bibliothèque de l’Université Cheikh Anta Diop. Vernissage 5 Mai à 17H
  • Tick Tock as time goes : Ndoye Douts, Lorman Art, Helene Caux, Ize Fall, Justine Gaga . Villa Numéro 1 cité aviation Mamelle. Vernissage le 7 à 18H
  • Foulitude de la Galerie Arte
  • Dak Art Off : Silences Expos photos de Stéphane Tourné à l’Épicerie, du 3 Mai au 3 Juin (parce que la lumière sur les photos de Stéphane Tourné…)  
  • Ndeuweuneul de Djibril drame Résidence Hibiscus au Point E. Vernissage le 4 a 17H (laylaylalaw joxma sama ndeuweuneul….♪ Jour de fête. Les tenues sont superbes, les gens majestueux. C’est ce que montre cette expo).
  • Au Goethe Institut : Une série de OFF (7 projets ! Ils sont fous ces allemands) dont le premier démarre ce 4 Mai. Vernissage 18H
  • PLurivers d’une certaine Aisha Dème, que vous connaissez peut-être, et le cabinet Carapaces. Projet expo + Plusieurs activités, side event, conférence durant tout le mois de Mai : exposition de Cheikh Keita, Moussa Sakho et Gerad Gabayen. Des rencontres avec des artistes invités à partager leurs univers chaque Samedi aprés-Midi : Faada Freddy, Faty Ly, Ndongo, Keyti, Umar Sall. Une conférence, regards croisés entre juristes et artistes, des ateliers pour enfants… Ça se passe à la Villa Ovata, 7628 route de la Pyrotechnie, Mermoz Dakar

Maintenant, je dois retourner à mon organisation, vous savez ce que c’est n’est ce pas ? On se voit ce Samedi à la villa Ovata pour une découverte de l’expo et une immersion dans l’univers de notre invité de la semaine : KEYTI !

Je  reviendrai mettre à jour ce kit régulièrement, aussi souvent que possible, tant que la petite baguette magique le permettra.

En attendant, on se croisera sûrement dans notre beau #Dakarculturel. 

Très belle Biennale à tous !!!  #OnDormiraEnJuin